Publié le 09 avril 2021

La jolie station thermale des Hautes-Pyrénées revoit sa politique d'accueil des camping-cars. Le maire vient d'abroger son arrêté après arbitrage du Comité de Liaison du Camping-Car.

     
Bonne nouvelle pour les camping-caristes qui avaient renoncé à se rendre dans la commune de Luz-Saint-Sauveur. Cette charmante station thermale des Hautes-Pyrénées s'est équipée d'une aire de services, dont elle a confié la gestion à la société Camping-Car Park. Dans le même temps, le maire avait rédigé un arrêté interdisant aux camping-cars de stationner ailleurs que sur l'installation qui leur est destinée. Ce texte entraînait la mise en place d'une signalétique très vite décriée, à juste titre, par les camping-caristes.

Le Comité de Liaison du Camping-car (CLC) s'est saisi du dossier et s'est rapproché du maire pour lui exprimer le mécontentement des utilisateurs de camping-cars et démontrer l'illégalité des panneaux utilisés, en regard du code de la route.

Cette opération d'information et de médiation a porté ses fruits puisque le premier édile de la commune vient d'abroger son arrêté et a décidé de démonter toute la signalétique anti-camping-cars.

Luz-Saint-Sauveur redevient fréquentable

Les camping-caristes qui souhaitent se rendre en cure à Luz-Saint-Sauveur pourront ainsi le faire plus facilement.

"Désormais, précise le CLC, les camping-cars sont autorisés à stationner au même titre que les automobiles sur les espaces situés le long des voies et places publiques, dans le périmètre du bourg centre, aux abords des zones à vocation de loisirs et de sport et sur les parkings place du 8 mai."

La commune dispose toujours de l'aire Camping-Car Park située avenue de l'Impératrice Eugénie, à 400 mètres à pied des thermes [GPS : (N) 42°51'37.7"/(O) 0°0'28"]. Il est aussi possible de stationner gratuitement, de jour comme de nuit, sur le parking de la route de Gavarnie

[GPS : (N) 42°51'52" / (O) 0°0'02"].

Luz-Saint-Sauveur compte par ailleurs plusieurs campings, dont le Toy, un deux étoiles ouvert de mai à septembre, et le camping international.


 

Deux copains viennent de disparaitre et notre groupe est de nouveau en deuil !

En quelques jours nous avons appris la disparition de Michel ABRAHAM puis d'Alain WIEJOWSKI

Michel-ABRAHAM.jpg

Décidément l'hiver 2021 nous apporte de bien tristes nouvelles. Nous gardons de nos deux amis le souvenir de bons camarades, serviables et dévoués.

Alain_WIEJOWSKI.jpg

Avec eux tout allait bien et c'était toujours avec un grand plaisir que nous les retrouvions et l'un et l'autre. A leurs familles, à leurs proches, nous adressons nos plus sincères condoléances et les assurons de nos plus fraternelles pensées.

Yves BERTRAND Président du 3C


 

Quatre communes suppriment leur arrêté anti-camping-car

C'est une nouvelle victoire du Comité de Liaison du Camping-car, résidé par notre ami Daniel GABORIT, fidèle adhérent du 3C. L'association de défense pour l'utilisation des camping-cars vient d'obtenir l'annulation d'arrêtés municipaux qui interdisaient le stationnement des camping-cars dans quatre communes françaises.

Les communes de Riantec (56), La Séguinière (49), Moulismes (86) et Saint-Antoine-de-Breuilh (24) se sont équipées d'une aire de services dont la gestion a été confiée à Camping-Car Park. Dans le cadre de l'installation de ces aires, une convention d'occupation du sol a été passée entre la municipalité et le gestionnaire. Dans ce document, dont nous nous avons obtenu une copie, un article précise que :

« Cette convention est directement liée à un arrêté municipal interdisant le stationnement de nuit des camping-cars, en dehors des campings existants ou aires de camping-cars présents sur la commune. »

Pour remédier à cette situation, le Comité de Liaison du Camping-car a mené une conciliation auprès des communes qui ont pris ce type d'arrêté d'interdiction de stationnement. La discussion a fini par porter ses fruits puisque les élus sont revenus sur leur décision en annulant leur arrêté. Il est donc de nouveau possible de stationner à Riantec, La Séguinière, Moulismes et Saint-Antoine-de-Breuilh sans être contraint de passer par l'aire de services.

Publié sur le site Web de Camping car magazine le 22 févr. 2021 par Jean-Michel Galès

Règlementation Stationnement Loi Comité de liaison du camping-car


 

Même en période de "couvre-feu" notre Club continue à apporter à ses adhérents de nouveaux services !

IMG_6862.jpeg

Ainsi, il avait été demandé, presque sous forme de boutade, à notre ami Roger, camping-cariste, de rassembler, à l'attention des adhérents du 3C, quelques recettes de son riche répertoire culinaire ... Il n’en fallait pas plus, pour qu’à son habitude, notre ami se mette aussitôt au travail et nous concocte cet ensemble de 10 entrées, 10 plats et 10 desserts à réaliser aisément en camping !

Cerise sur le gâteau, (remarque appropriée en pareille occasion), notre ami a ajouté chaque fois le vin qui accompagne si agréablement chaque plat que vous consommerez ... avec modération évidemment !

Un grand MERCI à Roger pour ces recettes qui sont prévues pour 6 personnes, puisque, comme il le dit lui même :

« les campeurs sont des personnes généreuses et accueillantes ! »

Bien sûr, si vous aussi, vous avez une ou plusieurs recettes faciles à réaliser en camping, n’hésitez pas à nous les communiquer, nous nous ferons un plaisir d’enrichir ce nouveau guide du 3C !

Avec vous, en cuisine aussi, nous allons toujours plus loin !


 

La FFCC défend l'extension du permis B aux camping-cars jusqu'à 4,25 tonnes

Conduire un camping-car poids lourd avec un permis B ? C’est le vœu que la FFCC défend auprès des ministères. Même si notre club est assez peu concerné par ce type de camping-cars, nous relayons bien volontiers le voeu de notre Fédération. Explications :

image.jpg

Permettre aux détenteurs du permis B de conduire des camping-cars allant jusqu’à 4,25 tonnes, telle est l’ambition de la FFCC. Pour défendre ce projet, la Fédération a sollicité les pouvoirs publics en France, relayant ainsi sur notre territoire, une initiative portée en Europe par la FICC, la Fédération Internationale de camping et caravaning. Pour le moment, « la législation européenne actuelle sur le permis de conduire exige un permis de conduire de plus de 3,5 tonnes à des fins commerciales (C1 ou C). Elle n’est pas adaptée pour la conduite d’un camping-car », rappelle la FFCC dans un communiqué. Pourtant, « rien n’indique que ceux dont le poids varie de 4250 kg à 4 500 kg soient plus difficiles à conduire que les véhicules de 3 500 kg », ajoute la Fédération. Elle indique également que « l’évolution future prévisible des motorisations des camping-cars nécessite une augmentation du poids des véhicules, d’où la nécessité d’adapter la réglementation du permis de conduire ».

En attendant les premiers retours des ministères, les camping-cars poids lourds ne doivent pas oublier d’ajouter sur leur carrosserie la nouvelle signalisation règlementaire !