Photo Forum 2021

 

Samedi 16 octobre à 10 h, Jack Gollay nouveau responsable du 3C a ouvert le forum des voyages 2022.

 

Salle Forum

A l'aide d'un diaporama, les différents voyages et sorties ont été présentés par les organisateurs présents avec des précisions, des petits changements de date pour les événements organisés par les villes…

Cette présentation a été interrompue par le repas toujours excellent.

A la reprise Jack a présenté les nouveaux adhérents.

Nouveaux adhérents

 

Alain Bussy a précisé les modalités d'inscription aux voyages :

Retour de la fiche de réservation signée pour le 15 novembre, date de la poste
faisant foi, accompagnée de la fiche de renouvellement de l'adhésion 2022 avec
le règlement de celle ci. à
 : Camping Car Club, 21 rue du Mougnan, 76290 Fontaine la Mallet

Sur les fiches d'inscription voyage, ne mettre que les choix de voyage avec leur priorité 3 choix, minimum recommandés dans le premier cadre et seulement les voyages.

Vous pouvez également choisir des sorties complémentaires.

Ne pas inscrire les activités et rassemblements.

Dans le deuxième cadre, cocher les activités et les rassemblements souhaités.

Dans le cadre observations, les organisateurs doivent indiquer les voyages qu'ils organisent ainsi que les co-organisateurs éventuels.

Indiquer également les motifs particuliers pour les choix.

Les adhérents peuvent, en parallèle, s'inscrire sur galette mais cela doit être identique à la fiche papier d'inscription voyage.

Notre site Galette : adherent.campingcarclub.fr

Pour clore ce forum, le spectacle de Yannick Dumont "Hommages et Parodies" a animé de belle façon cet après-midi.

Spectacle 1

 

Spectacle 2

Après la distribution des livrets de voyages, chacun est parti retrouver les amis pour discuter, jouer aux boules, faire des plans sur la comète ou regagner son domicile.

Jack a remercié tous les participants en leur donnant rendez-vous les 22 et 23 janvier pour la traditionnelle Galette des Rois.

Secrétaire de séance

Jacqueline Gollay


 

Vendredi 15 octobre, de nombreux adhérents du 3C (180 pour être précis) se sont retrouvés sur le camping "la Briquerie" d'Equemauville pour participer à la réunion annuelle A.G plus Forum.
Tous se sont soumis, avec le sourire, aux contrôles sanitaires pour pouvoir entrer dans la salle.
14h : Yves a ouvert la réunion en remerciant les membres d'être aussi nombreux et d'avoir bien appliqué les consignes, il a aussi remercié Monsieur et Madame Geslin pour leur accueil en ces temps incertains ainsi que le comité du 3C.

Salle

Il a demandé d'avoir une pensée pour les disparus de l'année : Jean-Luc Aubert, Yvette Lancry, Alain Wiejowski, Catherine Couloigner, Alain Malon, Françoise Guérin, Colette Leborgne, Michel Debure et à tous les amis du Club qui luttent avec courage contre la maladie.
Une minute d’applaudissements en leur honneur !

Il a rappelé que le 3C n'existerait pas sans l'œuvre des pionniers et qu'il était un groupe du CCDF lui-même affilié à la FFCC.

À l'aide d'un diaporama, il a précisé que 2021 fut une année particulière avec Patricia en chômage partiel, des réunions du comité réduites souvent en visio-conférence.
La lettre "voyages voyages" a été un moyen de conserver le lien entre les organisateurs de voyages et les adhérents.
Malgré tout, plusieurs voyages et sorties ont pu avoir lieu en respectant les mesures sanitaires en vigueur.
- Sortie à Pont-Audemer
- Fête de la Musique à St Denis,
- Balade au pays des Ducs Bourbons,
- Découverte du Périgord et du Quercy,
- Les Chicoufs (2 groupes !) en Auvergne,
- Le rassemblement annuel du CCDF à Aillon le Jeune,
- La coupe de France Camion,
- La Sardinade à St Denis,
- Les fêtes de Bommes dans le Sauternes,
- Le Canal Royal du Languedoc, le rêve d’un homme,
- La découverte du Cantal,
- La Vallée de la Moselle, (2 groupes !),
- La pêche à pied à Gouville,
Et notre AG/Forum des voyages de ce jour.

Au total 274 équipages donc 528 adhérents ont bénéficié des sorties 2021 !!!

L'année 2020 comptait 233 adhérents, 211 en 2021. Yves a remercié ceux-ci pour leur fidélité. Patricia est toujours d'un grand secours pour répondre à toutes les questions.

Patricia
Le but premier du club est toujours l'organisation de voyages, de sorties, pour découvrir des sites, des personnes, des activités et de nombreux horizons dans une ambiance conviviale.

Yves a aussi fait le bilan de ses 4 années passées à la tête du 3C, il a toujours eu en tête d'écouter, d'encourager, d'avoir des objectifs, de faire partager, d'être loyal, d'accepter de prendre des risques, de transmettre de l'enthousiasme, avec son sens de l'humour.
Il a rappelé qu'il avait initié l'actualisation des chartes des organisateurs et des participants. Ceux-ci doivent les respecter, ils sont bénévoles mais ce ne sont pas des professionnels.
Certaines règles sont incontournables telles que l'obligation de rouler en binôme, de ne pas discuter sur certains sujets (religion, politique, argent…).

Yves a remercié les organisateurs pour leur bénévolat, leur rôle étant de favoriser les rencontres, les découvertes, le dialogue. Il a redit sa formule favorite : "Tout seul, on va plus vite, ensemble, on va plus loin".

Il a signalé le départ du comité de : Roger et Martine Brulin, Pierre et Colette Bottais, Yves et Nelly Bertrand, il les a remerciés pour le temps qu'ils ont consacré à la bonne marche du club.
Son intervention s'est terminée avec le vote à main levée pour ceux qui n'avaient pas voté par internet.
La majorité a donc adopté la prolongation du comité directeur du 3C : Alain et Martine Bussy, Alain Gélineau, Jack et Jacqueline Gollay, Monika Henry, Françoise Lechauve, Nadine Liard, Jean-François et Marie-Renée Paillart, Michel et Nadine Quemin.

Les membres du Comité se sont donc retirés un instant pour effectuer la répartition des différentes responsabilités et désigner celui qui assurera la responsabilité du groupe.

Celle-ci sera désormais assurée par Jack Gollay assisté par les membres du comité qui conservent leurs prérogatives (voir en fin de document).

La parole est donnée à Jean-François Paillart qui présente les comptes :
Un bilan comptable s’étale sur 13 mois en raison de l’arrêt des comptes au 31 octobre, calé sur la fermeture de la saison.
Le total des recettes pour l’année s’élève à 87 957.34 € composé des cotisations, les activités, les remboursements divers ainsi que les intérêts du livret.
Pour les dépenses 107 478.55 € incluent la part des cotisations reversées au siège, téléphone, secrétariat, local, frais postaux, activités, frais de reconnaissance, divers, frais de banque et virement pour les salaires.
Bilan final : 15 123.44 € sur le compte courant et 15 837.38 sur le compte livret.

Présentation des comptes

Cette partie se termine avec la passation du fanion 3C de Yves à Jack et la remise par Michel d'un petit souvenir à Nelly et Yves.
Fanion

Remise cadeau

Ils ont alors tenu à adresser un dernier message aux adhérents : « Nelly et moi profitons de ce moment pour vous dire combien nous avons aimé vous côtoyer, vous servir et vous offrir notre amitié. Pour ces 4 années passées à Présider le 3C, nous vous redisons un très très très grand MERCI. Ce fut un HONNEUR de vous servir. Nous avons vécu avec vous des moments extraordinaires, nous continuerons à organiser des voyages et des activités à la place qui est désormais la nôtre : avec vous et jamais sans vous ! »

Place est ensuite donnée à l'animation "Contes et légendes de Normandie".

Les Conteuses
Le repas, toujours d'aussi bonne qualité, clôt cette journée.

Le rôle de chacun au sein du comité

Michel Quemin, responsable des relations avec les partenaires publicitaires et de l'événementiel (salons et foires) trésorier adjoint du 3C, responsable de l'équipe sur le terrain "Les lilas de Morieux" et organisateur de sorties.
Jean-François Paillart, trésorier du 3C, organisateur de voyages.
Alain Bussy, responsable des relations avec les partenaires touristiques et publicitaires, co-responsable de la répartition des groupes de voyage avec Jack Gollay.
Nadine Liard, responsable de la gestion du fichier des anciens voyages, organisatrice de voyages.
Monika Henry, membre de l'équipe "Les lilas de Morieux" chargée des animations sur ce terrain et lors des événements 3C.
Alain Gélineau, President du CCDF, organisateur de voyages.
Martine Bussy, Jacqueline Gollay, Françoise Lechauve, Marie-Renée Paillart, Nadine Quemin secondent leur conjoint.


La secrétaire de séance
Jacqueline Gollay


 

Notre ami Michel Debure vient de nous quitter.

Photo Michel Debure

Il était membre du club depuis 2008.

Au cours de nos rencontres, il était toujours discret mais prêt à rendre service avec le sourire.

A Josiane et sa famille, nous présentons toutes nos condoléances.


 

Mardi 31 août, les participants au circuit du Cantal (15 équipages) se retrouvent à la ferme auberge « Le jardin des Escargots » au Vigean. Jack et Jacqueline Gollay seront nos guides, Philippe et Nicole Lefebvre les seconderont et serviront de « serre-file »

Nous sommes dans une ferme auberge hélicicole. Christophe, le propriétaire, très pédagogue, nous fait visiter son élevage (350 000 escargots) et découvrir tout sur la vie de ces bêtes à cornes. Pour terminer la journée, nous partageons le délicieux repas préparé à la ferme par Isabelle et Christophe en commençant bien sûr par des escargots

Ferme escargots

Mercredi 1er septembre, nous nous dirigeons vers Mauriac, ville labellisée « Plus beau détours de France », « Sites et cités remarquables ». Nous avons rendez-vous avec notre guide au pied d'un magnifique séquoia. La visite de cette bourgade, née il y a environ 2000 ans est très intéressante. Notre guide est passionnée et passionnante. L'histoire de la ville est riche.
Après cette visite, nous partons pour Pleaux " Petite cité de caractère"
Nous découvrirons librement le centre historique de la commune ainsi que le musée de « l'Herminette » collection d'outils consacrés aux différents métiers du bois avec les commentaires de son créateur.

Jeudi 2 septembre, nous partons à 9 heures pour Aurillac. Nous stationnons sur le parking du terminus de la navette gratuite pour rejoindre le cœur de ville en 10 mn. A partir de là, nous déambulons en ordre dispersé, par petits groupes, en suivant le parcours historique de cette cité millénaire. Nous découvrons l'abbatiale Saint Géraud, vestige d'une ancienne abbaye bénédictine, la place du square agréablement planté, l’hôpital Saint Géraud et sa façade romane, l’hôtel des consuls de style renaissance, la chapelle d'Aurique construite sous Henri IV. Pour les plus sportifs, une petite grimpette au château offre une magnifique vue sur la ville.

Aurillac
Vers 16 heures, nous reprenons nos véhicules pour rejoindre à Saint Paul des Landes la GAEC Cambon. C’est un élevage de vaches Salers. Nathalie, propriétaire avec son mari et ses fils, nous explique les caractéristiques de cette race rustique, résistante à la chaleur et aux terrains accidentés. Elle produit de la viande et du lait mais n'accepte d'être traite qu'en présence de son veau qui doit téter un petit peu avant que la trayeuse soit branchée, le veau finit de vider les mamelles. C'est assez sportif pour l'éleveur. Après avoir assisté à la traite, nous dégustons le fromage « l'Acajou » créé par la famille.

Vendredi 3 septembre, nous quittons la ferme vers 9 heures pour Laroquebrou « Petite cité de caractère » où nous stationnons sur un grand parking en bordure de rivière. Pour faciliter les visites de la journée, le groupe est divisé en deux.

La Roquebrou
Le matin, le premier groupe fait la visite guidée de cette ville très ancienne blottie au pied d'un château L'autre groupe part en bus pour visiter le barrage de Saint Étienne de Cantalès exploité par EDF. C'est là aussi une visite fort instructive. Ce barrage commencé en 1939 n'a été inauguré qu'en 1945. C'est un barrage d'appoint. Bien sûr, l'après-midi les groupes sont inversés

Samedi 4 septembre, nous rejoignons Maurs, jolie bourgade médiévale au sud-ouest du département du Cantal que nous visitons librement. Une rue animée enserre la cité dans un cercle presque parfait. Maurs se situe à la croisée de 3 départements représentés par trois fontaines situées sur le tour de ville, une pour le Cantal, une pour le Lot et une pour l'Aveyron.
L’après-midi, l'adjointe à la culture de la ville nous a ouvert les portes d'un charmant petit écomusée "LOU TRUEL" consacré à des anciens métiers.

Dimanche 5 septembre, nous sommes attendus à la Maison de la Châtaigne à Mourjou où la culture, la récolte et la transformation des châtaignes nous sont présentées par des passionnés membres d'une association consacrée à la Châtaigneraie Cantalienne. Sur le site un écomusée "La maison de Colette Castagnier" nous accueille dans sa boutique des années 50. Après une dégustation, nous nous rendons à Junhac, dans la Vallée des Daims et prenons un petit train pour visiter ce grand parc boisé où vivent paisiblement un grand nombre de cervidés peu farouches. Nous regagnons Montsalvy en passant par le site du Puy de l’Arbre d'où nous avons une vue panoramique sur la région.

La maison de Colette

Lundi 6 septembre, nous retrouvons le guide pour visiter l'ancienne abbatiale, le petit château, quelques belles maisons ainsi que les deux portes de ville de bourg médiéval du XIème siècle.

Montsalvy

L'après midi est consacré à la visite du musée de Veinazès regroupant des outils et machines agricoles presque centenaires en état de marche. Une exposition de maquettes de maisons régionales magnifiquement réalisées par un amateur local suscite notre admiration. Quelques airs d'accordéon mettent de l'ambiance.
Le petit camping « L'étang aux hirondelles » à Marcolès nous attend pour passer la nuit.

Mardi 7 septembre, nous commençons la journée par la visite de l'atelier de la Galoche Cantalienne à Marcolès. Le créateur de l'entreprise Éric Mas, très sympathique, atypique, jovial, passionné par sa région et ses traditions nous fait découvrir les différentes étapes de la fabrication de la galoche devenue tendance.

La Galoche

L'après-midi est consacré à la visite libre de la cité médiévale de Marcolès. C’est une cité millénaire, avec de très jolies maisons fortifiées ou à appareillage avec portes à arcades, l'église Saint Martin édifiée au XIVème siècle.
La belle journée se termine par un repas partagé au milieu du camping pour fêter la Saint Alain (il y en a deux dans le groupe). Merci à Philippe et Nicole pour avoir fait les courses pour la troupe.

Mercredi 8 septembre, nous allons à Polminhac pour visiter le château de Pesteils. Nous apercevons au loin ce fier château construit au XVème siècle perché sur son roc. C'était une des places fortes du Cantal. Ce château est riche d'un mobilier varié. De nombreuses tapisseries et tableaux ornent les murs. Nous visitons toutes les pièces ouvertes au public, de la cuisine riche de nombreux meubles et ustensiles jusqu’au sommet du donjon symbolisant toute la majesté du château.

Château de Pesteils

Nous rejoignons Jussac pour visiter la Dinanderie de Jean Paul Bastien, dernier dinandier du Bassin d’Aurillac (Ils étaient 200 avant 1914). Actuellement il n’y a pas de formation de dinandier en France et la seule transmission possible se fait dans l’atelier. Le Cantal a longtemps été en concurrence avec Villedieu les Poêles. JP Bastien fait de la création, des réparations et surtout il étame les casseroles des grands restaurants. L’entreprise a obtenu en 2007 le label entreprise du patrimoine vivant.

Jeudi 9 septembre, nous partons pour la visite libre du ravissant village de Tournemire avec le château d'Anjony.
Nous nous dirigeons ensuite vers Salers qui domine la vallée de la Marronne. Au XIème siècle, c'était une petite cité rassemblée autour d'un donjon. A partir de 1428, elle se fortifie dans sa partie haute. Les portes du Beffroi et de la Martille en sont les vestiges. C'est après 1550 que sont construites la plupart des demeures de pierre de lave qui entourent la place Tyssandier d'Escous.

Salers

Nous terminons la journée au camping à la ferme situé à Saint Paul de Salers.

Vendredi 10 septembre, nous regagnons à Saint - Martin de Valmeroux, la Brasserie 360 fondée en 2018 par un flamand. Son créateur est résolument tourné vers une production écoresponsable et un travail en circuit court.
Après la visite, nous nous dirigeons vers la gare de Drignac / Ally et son pédalorail électrique. Nous commençons par une balade sur ce drôle d'engin et découvrons une belle portion de la voix ferrée qu’empruntaient les Auvergnats de Paris autrefois.

Pédalorail

A 19h, tout le monde est réuni sur la terrasse pour partager le repas "surprise" de fin. C'est un buffet riche en charcuterie locale de qualité, une truffade maison délicieusement chaude, un assortiment de fromages fermiers exceptionnels et une salade de fruits, présenté par le "chef de gare".
Par chance le temps se maintient
Bref, tout se termine merveilleusement bien et nous nous séparons ravis.


Résultat du quiz

Véronique Serres et Jacqueline Gollay


 

Nous sommes le samedi 28 août et les douze camping-cars sont au rendez-vous sur notre Camping de Mayan près de Vendays-Montalivet avec bien sûr un apéro de bienvenue avec petits toasts et le lendemain dimanche un peu de repos autour d’un barbecue avant le grand départ.


Nous commençons la semaine à Marmande, fille de la Garonne et un peu de Richard Cœur de Lion. Visite de cette charmante ville suivie d’une dégustation à l’Office du Tourisme. Le lendemain matin, découverte du village du Mas d’Agenais et de sa riche histoire, l’après-midi visite des Caves de Buzet, une promenade dans la Bastide de Vianne et fin de la journée à la Ferme Caillau-Lafitte où nous savourons un repas gascon digne de ce nom.

Mas dAgenaisMas d'Agenais

Le jeudi matin à Barbaste, notre guide nous passionne sur l’histoire du Moulin des Tours, nous sommes une fois de plus rattrapés par l’histoire et Henri IV chevauchant sur le Pont Romain aux dix arches. Le vendredi matin, toujours Henri IV (puisque nous sommes dans le Pays d’Albret) et la visite du château de Nérac haut lieu de cette période aux célèbres personnages : Jeanne d’Albret, Marguerite de Valois et bien sûr Henri de Navarre.

Château de Barbasse
Château de Barbasse

Pour la Petite Histoire, Henri IV aurait eu 73 maîtresses dont Fleurette qui nous a laissé la douce expression : Conter Fleurette !
Nérac FleuretteFleurette

L’après-midi nous mène sur la Baïse en Gabarre pour une reposante promenade avec le passage d’une écluse, la première car nous en passerons d’autres.

Gabarre
Gabarre

Arrivée un peu mouvementée le samedi à Moissac, la borne de l’Aire des « Berges du Tarn » affichait complet simplement parce que certains camping-caristes peu scrupuleux sortaient en ne suivant pas les consignes affichées. Un petit coup de fil à l’OT qui a tout de suite fait suivre à la Mairie et un charmant préposé nous a permis de rejoindre tout le monde. L’après-midi, nous avons évidemment visité l’impressionnante Abbaye avec ses siècles traversés depuis 1047 quand l’Abbé de Cluny unit son Abbaye à celle de Moissac. Sans oublier de parler du sort que faillit lui faire subir l’évolution du XIXème siècle et la ligne de chemin de fer Bordeaux-Sète qui devait traverser son cloître.

Moisac

Abbaye de Moissac


Changement d’époque le dimanche avec notre journée dans la « Cité de l’Espace » d’où l’on ressort plus intelligents, nous semble-t-il… Et bien sûr nous avons croisé Thomas Pesquet … sur écrans !

Cité de lespaceThomas Pesquet
Cité espace


Pour visiter Toulouse, la solution la plus simple nous paraissait être le City Tour, sans fatigue la Ville Rose nous a dévoilé ses Hôtels Particuliers, ses Eglises et ses jardins.
Une nuit d’orage sur les remparts de Carcassonne possession de la puissante Vicomté Trancavel, encore un peu d’histoire, grâce à Viollet le Duc qui a su redonner sa physionomie passée à l’impressionnante forteresse. Sans doute pour se remettre de la nuit d’orage, certains participants ont su trouver le restaurant propice et n’ont pas hésité sur le cassoulet mercredi midi.

Carcassonne
Carcassonne


Un jeudi plus calme qui commence par une croisière en Gabarre sur le Canal, nous embarquons à Homps, siège d’une Commanderie des Chevaliers de Malte jusqu’en 1792 et détruit lors de la croisade contre les Albigeois. Son essor reprit avec la construction du Canal du Midi au 17ème siècle ; c’était alors un important port de commerce pour les vins du Languedoc et un des rares ports permettant aux péniches d'opérer un demi-tour, ce que nous avons fait nous aussi.
Après-midi au Somail, l’un des postes de relais sur le Canal, nous passons la nuit sur le quai dans un décor d’un autre temps et surtout après avoir passé une folle soirée improvisée au petit resto « Riquet » au bas du Pont Romain où se produisait un jeune chanteur Bryan accompagné de sa guitare et bientôt d’un animateur - amateur mais talentueux, notre ami René Pusset qui a « emballé » tout le quartier à la grande joie de Bryan, des jeunes patrons du resto et même des voisins…. c’était la première fois que l’on dansait dans la rue, mais nous avons promis de revenir ! Merci René.

Somail
Somail


Visite guidée sur le site du Malpas (mauvais passage), ce lieu réunit l’ancienne voie Domitienne disparue et trois tunnels superposés : celui du Canal, celui du chemin de fer et en-dessous la galerie d’évacuation des eaux (13ème siècle) de l’étang asséché de Montady.

Malpas
Malpas

Montady

Montady

Après cette promenade sous un soleil de plomb nous prenons la route pour Béziers où nous attend notre bateau de croisière qui doit nous faire découvrir la spectaculaire invention de Pierre-Paul Riquet avec ses 9 écluses permettant de franchir une dénivellation de 21,50 Mètres sur une longueur de 312 Mètres. Aujourd’hui, 6 écluses et 7 portes sont encore utilisées. Depuis 1990, l’octuple de Fonséranes est doublée d’une pente d’eau, système inventé par l’ingénieur René Bouchet et le professeur Jean Aubert. Et comme toutes ces sciences accumulées encore ce jour là nous ont ouvert l’appétit, nous avons grandement apprécié le succulent repas pris sur le bateau.

7 écluses
Les 7 écluses de Fonéranes

Nous terminons le voyage par des vacances bien méritées, c’est la fin du Canal, nous avons relié l’Atlantique à la Méditerranée et c’est un charmant camping qui nous reçoit à Marseillan-Plage. Marseillan a vu les Grecs, les Romains, les Wisigoths, les Sarrasins et bien d’autres épopées. Evidemment l’ambiance est toujours là, nous ne comptons plus les apéros et les rires vont bon train autour d’un barbecue orchestré par Bernard Besnier qui nous avait déjà montré ses talents à Mayan, à retenir… Merci Bernard.

Rêvons un peu sous ce soleil méditerranéen doux et chaud, peut-être que Pierre-Paul Riquet, a été étonné de voir ce groupe super, des amis joyeux et enthousiastes, toujours en mouvements et heureux d’être là pour le célébrer et découvrir ce génie.

Photo repas
Repas de fin de séjour

Le Canal Royal de Languedoc n’est pas qu’un canal, c’est aussi une belle et grande histoire dans notre Histoire de France et c’est un peu la nôtre à présent !


Alain GELINEAU et Françoise LECHAUVE