Le lundi 5 septembre, 19 équipages se sont retrouvés à Tucquegnieux pour faire connaissance et prendre toutes les consignes, autour d'une bonne table (déjà connue).
Dés le mardi 9 h les choses sérieuses ont commencé.
Au cours de ce périple, les visites se sont suivies avec le Musée et les galeries d'une mine de fer (Aumetz, Neufchef), le dernier Haut Fourneau préservé par des bénévoles, le jardin des Traces sur la friche industrielle du site (Uckange), puis la visite théâtralisée de Thionville, le Château de Malbrouck et son exposition temporaire (chevaliers et samouraïs), le fort le plus important de la ligne Maginot (le Hackenberg), la visite libre des différents quartiers de Metz.
En allant rejoindre le parc animalier de Sainte Croix, les fresques de Sillégny et le Musée du sel de Marsal ont permis de faire des pauses sur la route un peu longue ce jour là.
La journée détente dans le parc fut réussie, la météo y ayant contribué.

 

Parc Ste Croix

Train Forestier

Avant d'aller prendre le train à vapeur d'Abreschwiller, un arrêt à Sarrebourg a permis de découvrir la ville et ses nombreuses statues.
Après le train, un tour de bateau sur le canal de la Marne au Rhin a permis d'emprunter le plan incliné d'Arzviller, avant d'aller terminer la journée à Fénétrange avec la ronde du veilleur de nuit.
La visite de la Citadelle de Bitche et la visite du Rucher du Moulin dEschviller ont ravi la plupart des participants, la partie Moulin à farine a eu moins de succès.
Les 26 personnes ayant visité l'usine Smart ne l'ont pas regretté (certains équipages avaient déjà visité en 2009), quant à la visite du Musée de la Faïence de Sarreguemines, ce fut un vrai bonheur.

Veilleurs de nuit

Smart

Le circuit s'est terminé par la visite du Musée de la mine de charbon à Petite Rosselle (Forbach), site reconstitué avec les machines utilisées lors de la fermeture du puits avec les explications d'anciens mineurs et le repas de fin pris dans une petite auberge perdue au milieu de la forêt.
Ce fut un voyage très agréable, qu'un équipage n'a pas pu terminer à cause d'un problème médical.
Merci à tous les participants pour leur bonne humeur et leur participation active.


Jacqueline Jack Gollay


Du 6 au 11 juin 2016

Les quatre équipages ont été accueillis le 6 juin sur l'aire de ARCAIS par Jacky et Doudou HUCHET sous un soleil radieux. Les informations concernant le lieu d'arrivée ont été précieuses pour trouver l'aire. Dès la présentation des équipages durant l'apéritif de bienvenue, la cohésion des participants a été acquise.

Après une bonne nuit de sommeil, dès 9 heures tous les participants étaient impatients d'enfourcher leur monture. Sous un beau soleil, nous avons commencé notre périple dans le marais sauvage de Saint Hilaire La Palud et son petit port. Après un retour aux campings cars, nous repartons l'après midi pour découvrir Danvix et la douce Sèvre Niortaise. Après cette bonne journée, repos bien mérité au bivouac.

Les participants étant frais après ce repos réparateur et piaffants d'impatience de découvrir le Marais Mouillé. Nous voici lancés à notre train de sénateurs vers Saint Georges de Rex par les chemins où nous découvrons moult canaux, conches et petits ports ainsi que de beaux lavoirs avant d'arriver en toute quiétude à l'asinerie de Saint Georges sous le bon encadrement de Jacky et Doudou . La vitesse convient à tous et chacun attend après les difficultés (petits ponts enjambant les canaux qu'il faut prendre avec de la vitesse pour les franchir)et les distances prévues sont bien choisies. Comme cela tout le monde y trouve son compte. La visite de l'asinerie fut très intéressante, les commentaires des propriétaires très détaillés sur l'utilisation du lait d'ânesse. Pour terminer , nous sommes allés dans l'enclos des ânes et nous leurs avons prodigués des câlins et les coquins en redemandaient. Tout le groupe était ravi de cette belle visite. Retour aux campings car pour reprendre des forces et rejoindre Coulon pour le bivouac.

balade vtc marais poitevin

 Ce matin, nous allons découvrir une autre face du Marais Poitevin. Notre balade va nous conduire vers le petit port de La Garette. Cela nous permet d'apprécier les aménagements sur piste de bois à travers le Marais afin d'éviter les routes à grande circulation. Les paysages sont sublimes et ce calme nous enveloppe et nous intègre à son mystère. l'ambiance est au beau fixe comme le temps et tout le monde rit à gorges déployées des plaisanteries qui sont lancées. Le retour vers le bivouac s'effectue par le Paradis, la Sotterie et le long de la Sèvre Niortaise. La joie se lit sur les visages. Après le repas réparateur c'est une visite à pied qui nous attend. La brasserie de bière "Tête de Mule" nous tend les bras et après la visite de la partie fabrication, c'est la dégustation qui nous tend les verres avec une pointe de fraicheur de bière. Au retour nous visitons l'ambassade du cacao et retour aux campings car.

Le vendredi, le temps est plus incertain mais nous partons de bonne humeur et de bon matin pour une quinzaine de kilomètres en direction de Magné en roulant le long d'une conches pleine d'ornières. Nous arrivons auprès d'un vieux pont levis et du Four du Pontet et nous repartons vers le bivouac. Comme tout le monde roule bien, Jacky nous propose une petite rallonge de 10 kms que tous acceptent de bon coeur ce deal. Nous arrivons juste aux campings car lorsque la pluie commence.

Après nous nous concertons avec Jacky concernant la balade en barque prévue l'après midi. Compte tenu des éléments, nous attendons 16 heures pour savoir si cela est possible, le loueur de barques étant d'accord pour éventuellement décaler la sortie en cas d'arrêt de la pluie. Mais les éléments sont contre nous et déclarons forfait pour la balade en barque. En fin de soirée, nous nous réunissons avec Jacky et Doudou pour faire le point sur ces 4 jours dans le Marais et nous nous déclarons prêts à recommencer avec Jacky et Doudou cette expérience dans le Marais et nous espérons qu'il y aura plus de participants car l'allure est calme et les distances très raisonnables et ce n'est pas Roger qui dira le contraire.

Merci à jacky et Doudou pour cette belle balade et peut être à l'année prochaine.

Alain et Martine BUSSY


du 23 au 27 septembre 2016

A l'Est de Porto, à un peu plus de 100 km à vol d'oiseau, se trouve un petit village : Freixo de Numao.
Il est situé dans la vallée du Douro où se trouvent les célèbres vignes qui donnent le délicieux vin de porto.
Nous sommes accueillis par POLO et son équipe d’animation. POLO nous présente le programme des 4 jours et nous remet un t- shirt que l’on portera lors de nos excursions. Francisco nous fait déguster ses portos rouge et blanc.
Le rendez-vous nous est donné lendemain matin
On nous emmène en car à quelques kilomètres de Freixo de Numao pour les fameuses vendanges. Le paysage de vignes et d'oliviers est tout simplement magnifique sous un grand soleil.
Ici, on dit : "neuf mois d'hiver et trois mois d'enfer". Très froid l'hiver, très chaud l'été... C'est la région d'Europe où la pluviométrie est la moins élevée.
Des sécateurs et des seaux nous sont distribués. Tous se mettent au travail avec une bonne volonté.
En moins d'une heure notre mission est achevé (800 kg de raisin récolté) , un réconfortant vin de Porto nous est servi pendant qu'un barbecue est allumé. Nous allons nous régaler de sardines, de côtes de porc accompagnés du vin de Freixo : un vrai régal !
Deux heures après notre copieux barbecue, déjeuner au restaurant de l'A.C.D.R.
Une petite pause et il faut déjà se rendre au fouloir pour écraser le raisin avec les pieds, à l'ancienne.
L'ambiance est garantie !
Un nouveau barbecue est mis en route. Des saucisses sont mises sur le grill pour accompagner l'apéritif. Un jambon est prêt à se faire trancher...
Le chauffeur de car est un virtuose de l'accordéon et notre ami Francisco poussera la chansonnette portugaise en s'accompagnant de l'harmonica. Ils nous enchantent par des airs traditionnels.
Les gens du village arrivent et danse au son de cette musique leurs danses folkloriques
Il est temps de passer à table. La soirée se poursuivra dans la bonne humeur.
Lendemain Encore une belle journée qui se prépare.
Départ en car pour une propriété où les amandiers nous attendent. Pour faire tomber les amandes, il suffit de remuer fortement les branches à l'aide d'une gaule.
Tout le monde se met au travail et en un peu plus d'une heure les sacs sont remplis.
Le site préhistorique de Freixo n'est pas loin. Nous nous y rendons sous la conduite de POLO archéologue chevronné, qui nous indique ce que nous devrions voir. Il faut beaucoup d'imagination toutefois. Un petit « en cas » nous est servi toujours accompagné de ce petit verre de PORTO et autre vin local ...
Apres le repas au restaurant de l’ACDR ,une marche à pied nous permet de rejoindre, le musée d’archéologie de FREXIO, polo reprend ces explication avec une précision hors du commun et ensuite nous nous rendons à la maison du Moutinho où nous casserons des amandes toute la soirée à l'aide d'un petit marteau. L'ambiance atteint son apogée avec la remise des médailles.
Le 3eme jour
C'est en autocar puis en train le long du Douro que nous allons découvrir une toute petite partie du patrimoine de cette belle région. Superbes paysages couverts de vignes, d'oliviers ou d'amandiers.
Excellent restaurant à LAMEGO où nous déjeunons dans un cadre agréable.
Nous nous rendons au sanctuaire de LAMEGO (qui une copie du sanctuaire de DOM JESUS)
Quelques kilomètres en car jusqu'à Peso de Régua et nous prenons le train pour longer la vallée du Douro et rejoindre Freixo de Numao. C'est un trajet d'une heure qui offre de belles vues sur le fleuve et les vignes étagées le long de la colline ensoleillée qui sont réservées au vin de Porto.
La dernière journée est consacrée à une croisière sur le DOURO avec un repas à bord, le tout sous un soleil radieux
Il est temps de passer à la remise des diplômes de fin de stage (vendangeurs, ramasseurs et casseurs d'amandes) dans une bonne humeur certaine.
Nous devons tous être embrassés et emportés l'espace d'un instant par Obélix, un colosse portugais de 160 kg et d'1 m 95. Que les postulants fassent 40 kg tout mouillés ou 120 kg tout nus, il sera toujours à la hauteur de la situation.
Dans un silence quasi religieux, je prends la parole pour adresser de sincères remerciements à nos hôtes de l'A.C.D.R.
Conclusion : nous avons tous étais satisfait de ces 4 jours, POLO, OBELIX, FRANCESCO et les autres nous ont fait passer un WE sensationnel .

Voici quelques photos des participants au Douro du 23 au 27 septembre 2016 prises à LAMEGO (80km de Porto)

IMG 20160926 153310

 

IMG 20160926 153329

 

Dominique Adler


 

Du 16 au 30 août 2016

Une fois de plus nous avons constaté que ce sont bien les participants qui font le succès du voyage. Après nos deux sorties dans la Région Provençale en 2015, nous avions du baume au cœur et espérions avoir de nouveau en 2016, ce que l'on appelle familièrement « un bon groupe ». Et bien notre vœu a été exaucé et de Padirac à Gavarnie l'ambiance a été extraordinaire. La chaleur, l'amitié, l'entraide, l'initiative et l'implication de tous ont fait de ces deux semaines un régal sur tous les plans. De plus, après une reconnaissance sous la pluie nous voulions du soleil pour la sortie, résultat : 43 ° à Tarbes !....

Et quel patrimoine dans cette région couverte par huit départements, un paysage, une histoire, une culture pour bien remplir les journées.. Après le Gouffre de Padirac, Rocamadour 'Citadelle de la Foi' ; la Grotte de Pech Merle 'incursion dans la préhistoire' ; le ravissant village de Saint Cirq Lapopie ; la jolie ville de Cahors. Rodez avec un peu de pluie ce jour là et le musée Pierre Soulage inaccessible avec 1 heure et demie de file d'attente. Cordes sur Ciel, échoué à la frontière d'un autre univers, Albi la rouge et sa cathédrale fortifiée. Une visite à la Maison des Métiers du Cuir à Graulhet, au Centre d'Art du Verre à Carmaux, une pause dans le Jardin des Martels. Et puis Moissac survivant à un douloureux passé, victime des Arabes, des Normands, des Hongrois, des guerres de religions, et puis la révolution, sans oublier la ligne de chemin de fer 'Bordeaux-Sète' qui a détruite le réfectoire séparant la partie sud et la partie nord de l'Abbaye. Un peu de détente dans les chais d'Armagnac à Condom et voici Auch avec son hommage à Charles de Betz, Comte de d'Artagnan ; suivie de Tarbes qui reste une ville à fort caractère militaire, mais ici le 'gros de la troupe' s'est reposé, victime de la chaleur. Un dimanche à Lourdes, atmosphère envoûtante et poignante, un retour au coeur de la religion profonde et une vue splendide du haut du Pic des 2 Jers franchi en funiculaire. Arrivée jusqu'au Pic du Midi de Bigorre dans la brume épaisse, nous abandonnons la montée en funiculaire, certains la feront le surlendemain avant le reprendre la route, le soleil ayant refait son apparition.midi Pyrénées modif1

Fin du séjour au Cirque de Gavarnie 'Colosséum de la nature' écrivit Victor Hugo. Repas succulent, copieux, bien arrosé... et des gérants très sympas. Un peu de vague à l'âme au moment de la séparation le lendemain matin dans un décor grandiose, soleil sur les flancs du cirque, alors re-photos, photos, photos......

Un grand merci aux 32 ACCOMPAGNATEURS.

Alain Gelineau et Françoise Lechauve


Cette année, nous avons emmené dans les Vosges, les grands parents qui gardent leurs petits enfants pendant les grandes vacances.

Le dimanche 17 Juillet, nous nous retrouvions à 11 camping-cars sur le parking de Fraispertuit à Jeanmesnil ; ainsi 21 adultes et 15 enfants étaient prêts dès l’ouverture, pour passer la journée du lundi dans le parc d’attraction.

 

Durant une semaine, nos têtes blondes ont pu :
- fabriquer leurs bougies de deux ou trois couleurs selon la taille.
- Chez le sabotier, l’un d’entre eux a pu aider l’artisan à façonner un sabot et l’emporter en souvenir (dédicacé bien sûr).
- Nourrir les chèvres, goûter les fromages.
- Visiter la confiserie Bressaude, déguster de véritables bonbons des Vosges.
- S’initier aux métiers à tisser.

FOTFB93

FOT4E51

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Après un repos bien mérité à la base de loisirs du lac de la Moselotte, Nous avons déambulé entre les miniatures de Plombière les Bains. Petits et grands avons joué aux mineurs dans les Hautes Mynes du Thillot.
Suite à la visite du musée du textile de Ventron nous avons pris un dernier repas en commun, et le lundi 24 juillet au matin, chacun est reparti satisfait de cette semaine de partage et de découverte, sous le soleil.FOTC53E

Nous remercions tous les participants à cette sortie pour leur gentillesse.

Françoise et Alain ALLORY